Les textes de la semaine : Chabbat CHABBAT HOL HAMOED SOUCCOT

Résumé de la Paracha CHABBAT HOL HAMOED SOUCCOT

parachasummary


Le passage lu le chabbat Hol-Hamoed que ce soit pour Pessah ou pour Souccot est extrait de la Paracha de KI-TISSA dans le livre de Chemot. Ce passage présente la conclusion de l’affaire du veau d’or qui aboutit au pardon par D.ieu. La première partie de pardon accordée au peuple consiste à renoncer au châtiment que D.ieu avait projeté d’exécuter c’est-à-dire annihiler le peuple et refaire un autre à partir de la descendance de Moïse. Cependant Moïse ne se satisfait pas de ce pardon et demande à D.ieu de continuer à veiller sur son peuple et à l’accompagner dans ses pérégrinations et sa conquête du pays de Canaan. D.ieu agrée à cette demande et se révèle à Moïse pour lui transmettre les 13 attributs de miséricorde qui seront un moyen pour le peuple d’obtenir le pardon de ses fautes en toutes circonstances. Ce sont les attributs que nous déclamons lors des slihots. Pour « matérialiser » cette promesse D.ieu accorde à Moïse les secondes tables de la Loi, rétablissant ainsi la relation à son peuple à ce qu’elle était avant la faute du veau d’or suite à laquelle les premières tables furent brisées.
Une nouvelle alliance est faite avec le peuple qui se traduit par l’engagement de la part de ce dernier de ne pas contracter d’alliance avec les peuples habitant Canaan, de ne pas se mêler à eux par des mariages mixtes et de ne pas adopter leurs pratiques idolâtres. Le peuple devra par opposition veiller à commémorer les fêtes de pèlerinage : Pessah, Chavouot et Souccot, fêtes qui définissent la spécificité d’Israël. A ce titre, l’interdiction de consommer les mélanges de lait et de viande est prononcée.

Les quiz de la semaine

1. Pourquoi Yéhouda est-il béni juste après Reouven ?
2. Quelle est l'alliance que Lévi a respectée ?
3. Pourquoi Binyamin est-il béni juste après Yossef ?
4. Quelle est la tribu qui a eu droit à la meilleure part d'Erets Israël ?
5. Outre le soleil quel autre astre agit bénéfiquement sur les fruits ?
6. Puisqu'il n'y avait que 7 peuples à conquérir en Canaan, pourquoi Josué dut-il combattre 31 rois rois ?
7. Quelles sont les 3 produits exceptionnels qu'offrait le territoire de Zevouloun ?
8. Dans quelle territoire se trouve la source du Jourdain

Commentaire de la Paracha CHABBAT HOL HAMOED SOUCCOT

Texte: Chemot 33:12-34:26

paracha
Selon une opinion exprimée dans la Guemara de Souccah (11b), il nous est commandé de siéger dans des Souccot pour nous souvenir du miracle des nuages de gloire qui entouraient les Juifs lors de leurs voyages dans le désert. Puisque ce miracle a commencé immédiatement après l'exode d'Égypte, pourquoi la fête commémorative du miracle a-t-elle lieu en Tichri et non pas en Nissan, lorsque le miracle a commencé ?
Le Gaon de Vilna répond que nous ne nous souvenons pas des nuages de gloire qui protégeaient initialement les Juifs en Nissan, car ces nuages avaient été enlevés au moment du péché du veau d'or. Nous commémorons plutôt les nuages qui sont revenus le 15ème jour de Tichri après que Hachem ait pardonné au peuple juif et qui sont restés pour les entourer et les protéger pendant la durée de leur séjour dans le désert. Il explique que les Juifs ont été pardonnés le 10 Tichri (Yom Kippour) et que le 11, Moché leur a ordonné de construire le Mishkan. Ils apportèrent leurs contributions pour le Michkan pendant deux jours (Shemos 36: 3), les 12 et 13, et le 14, Moché réalisa que les dons étaient suffisants et annonçait qu'il ne fallait plus en apporter. Le lendemain, le 15 Tichri, les travaux de construction du Michkan ont commencé. Ce jour-là, les nuages de la gloire sont revenus dans le camp juif, que nous célébrons et dont nous nous souvenons à Souccot. Si Souccot a pour but de célébrer le pardon accordé au peuple juif, symbolisé par le retour des Nuages de la Gloire, pourquoi les nuages ne sont pas revenus juste après Yom Kippour et pourquoi Souccot ne commence pas le 11 Tichri ? Rav Mattisyahu Salomon écrit que les gens supposent que le pardon le plus élevé est que Hachem effacera complètement le péché comme si cela ne s'était jamais produit. Cependant, Rabbeinu Yonah (Shaarei Techuvah 1:42) explique, qu'il existe un niveau encore plus élevé. Il écrit qu'il est possible pour Hachem d'effacer complètement un péché et tout décret de punition éventuellement associé. En plus de confesser ses péchés et de promettre de ne pas y retourner, une personne doit également implorer Hachem de lui permettre de retrouver grâce à ses yeux afin que ses mitsvot soient désirées par lui.

  d’après Oizer Alport  parshapotpourri@optonline.net    

Commentaire de la Haftara CHABBAT HOL HAMOED SOUCCOT

Texte: Vehaya bayom hhaou Ezékiel 38:18-39:16

haftara
Vehaya bayom hhaou Ezékiel 38:18-39:16
Cette Haftara traite de la bataille ultime qui sera menée par Hachem contre « Gog Oumagog ». Selon Maïmonide, cette guerre se tiendra juste avant l’avènement de l’ère messianique. Auparavant, un prophète identifié à Eliahou aura contribué à ramener les cœurs de l’ensemble des Bné Israël à Hachem. Nos Sages nous donnent plusieurs explications sur la signification de Gog Oumagog. Ce terme représente les nations opposées à Israël et qui refusent de reconnaître Hachem. A ce titre, elles incarnent les résistances sur Terre à l’avènement du Machia’h. Nos Maîtres nous font remarquer ainsi que la valeur numérique de Gog Oumagog correspond précisément à 70, à l’image du nombre des nations du monde à l’exception d’Israël. La fête de Souccot était censée leur permettre d’exprimer leur reconnaissance à Hachem en amenant des sacrifices au Temple. Mais la guerre de Gog Oumagog se caractérise précisément par leur refus de reconnaître une quelconque dette vis-à-vis de l’Eternel. Les nations proclameront au contraire leur indépendance, leur refus de se soumettre à une autorité autre que la leur. Elles sont ainsi les héritières des peuples qui bâtirent la tour de Babel et qui, ivres de leur supposé pouvoir, pensèrent pouvoir défier D.ieu. Le Rav Chimchon Raphaël Hirsh nous fait remarquer que le mot Gog est proche du terme « Gag », qui désigne le toit d’une maison. Tout se passe finalement comme si Gog et son idéologie (« Magog ») voulait se convaincre que le seul toit sous lequel ils acceptent de s’abriter est celui de leur force, de leur pouvoir, indépendamment de la protection divine. Le peuple juif, en tant que représentant de la fidélité à Hachem, a une « force » qui dépasse radicalement l’homme, et à ce titre, elle est un obstacle à l’avènement de l’idéologie de Gog et doit être combattue.
C’est précisément dans cette reconnaissance de la toute-puissance de D.ieu, de la limite de l’homme, et de sa nécessaire soumission à Hachem que se jouent les clés de la rédemption finale. L’ultime bataille de l’humanité se jouera précisément autour de cet enjeu. Ce qui est le sens de la Soucca.

  d’après  Jérome TOUBOUL www.torah-box.com   ,

Réponses aux quiz

1. V. 33:7. Car tous les deux ont avoué la faute qu'ils ont commises
2. V. 33:9. La Brit Mila
3. V. 33:12. Car le Beit Hamikdach qui a été construit sur le territoire de Binyamin fut préféré à celui construit sur le celui de Joseph
4. V. 33:13. Yossef
5. V. 33:14. La lune
6. V. 33:14. LE pays de Canaan était tellement convoité que chaque roi voulait y possédait une concession
7. V. 33:17. 1/ TARIT (un poisson) 2/ HILAZON (un mollusque dont lon tire la TEKHELET le bleu qui sert à teindre les TSITSIT 3/ Un sable de grand qualité dont on fabriquait du verre de grande pureté
8. V. 33:22. Dans celui de GAD